Bébé en montagne: Altitude, remontées mécaniques et quelques recommandations

A quelle altitude peut-on se rendre en voiture ou randonner avec un bébé ? Doit-on faire des paliers ? A partir de quel âge peut-on prendre les remontées mécaniques (téléphérique, télésiège) avec un bébé et enfant ? Quelles sont les règles à respecter lorsque l’on part en montagne avec enfants? Voilà les questions que tous parents allant en montagne se posent ou devraient se poser.

Monter en altitude avec un bébé n’est pas anodin, et encore moins de s’y rendre rapidemment en télésiège ou téléphérique. Quelques règles sont à respecter:

Certains paliers doivent être franchis ou abordés avec prudence selon l’âge des enfants.

• Ne pas dépasser l’altitude de 2 000m avec les enfants de moins de 3 ans.

• Si l’ascension est rapide en voiture, faire des petits arrêts et faire téter bébé pour décompresser ses oreilles.

• Ne pas emprunter de remontées mécaniques avant 3 ans minimum, l’ascension est beaucoup trop rapide.

• Eviter les montées en altitude pour les enfants souffrant de rhume ou de sinusite.

• Pour les 3-12 ans : éviter les efforts physiques longs au-dessus de 2 500 m.

• Etre attentif aux rayonnements solaires : prévoir des lunettes adaptées et de la crème écran total indice 50.

• Penser à faire boire les enfants régulièrement.

• Toujours penser qu’en montagne le temps peut changer très rapidement. Consulter la météo avant de partir, et toujours prendre des habits chauds et contre la pluie dans le sac.

• Garder en tête qu’un enfant porté en porte-bébé ne bouge pas et aura donc moins chaud que vous. Faire des pauses permettant à votre enfant de se dégourdir les jambes et bien activer la circulation sanguine. Par temps froid, être très vigilant sur les extrémités (mains et pieds) de votre enfant porté. Elles doivent être bien protégées et des pauses sont nécessaires pour éviter tout risque de gelure.